Les auteurs de "Le Maroc stratégique"

Bouchra Rahmouni Benhida, directrice de cet ouvrage, est docteur en économie internationale et dirige l’Institut de recherche en géopolitique et géo-économie (IRGG) à l’ESCA, École de management de Casablanca. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages et articles consacrés aux questions géopolitiques et géoéconomiques. Elle est également membre du conseil scientifique de l'AMIE.

Lahsen Abdelmalki dirige le département des Relations internationales de l'université des sciences économiques et de gestion Lumière-Lyon 2. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages et articles consacrés à l'étude des relations internationales contemporaines. Il est professeur visiteur au sein de plusieurs universités étrangères.

Nabil Bayahya est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences-po Paris). Il est executive partner du cabinet Mazars (cabinet international d’audit et de conseil). Spécialiste des problématiques institutionnelles et organisationnelles, il enseigne les techniques de management et d’audit dans plusieurs écoles supérieures et publie régulièrement des tribunes, notamment sur des thématiques politiques et économiques

Alexandre Kateb, diplômé de l’École centrale de Paris et de Sciences-po Paris, dirige désormais le cabinet de conseil et d’analyse Compétence Finance après une carrière au sein de grandes institutions financières publiques et privées (Banque de France, BNP Paribas). Il a co-fondé en septembre 2011 le club Émergences, plateforme d'échanges et de dialogue entre les grands décideurs européens, ainsi que ceux des pays émergents. Il est l’auteur d’un livre sur les puissances émergentes.

Barah Mikail est docteur en sciences politiques et directeur de recherche au sein de FRIDE (Fundación para las relaciones internacionales y el diálogo exterio), centre européen de recherche basé à Madrid et Bruxelles. De 2002 à 2010, il a occupé le poste de directeur de recherche sur la zone MENA à l'Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS) de Paris. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages et articles qui traitent des problématiques relatives à la zone.

Yasmina Naji, diplômée en philosophie éthique, morale et politique, à la Sorbonne Paris IV, poursuit des travaux de recherche sur la démocratisation de l’islam politique. Enseignante à l’École supérieure de journalisme de Paris et Rabat, elle dirige également les éditions Kulte (art contemporain et philosophie).

Mehdi Taje, diplômé de l’université Paris V René Descartes et du Collège de défense de l’OTAN à Rome, est expert en géopolitique et en méthodologies de la prospective et de l’anticipation. Il a été, pendant sept années, expert auprès de l’Institut tunisien des études stratégiques (ITES, présidence de la République). De janvier à juin 2010, il a été chargé des questions africaines et sahéliennes à l’IRSEM (Institut de recherche stratégique de l’École militaire de Paris).

Remerciements

Les auteurs tiennent à remercier les personnalités et les institutions suivantes pour leur implication et leur soutien tout au long de l’élaboration de cet ouvrage :

 –        M. Abdelmalek Alaoui, président exécutif de l'Association marocaine d’intelligence économique (AMIE Center) ;

–        M. Moulay Driss Alaoui M’Daghri, président d’honneur de l'Association marocaine d’intelligence économique (AMIE Center) ;

–        l'Institut de recherche en géopolitique et en géo-économie de l’ESCA – École de management de Casablanca ;

–        Mmes et MM. les membres du comité d’orientation de l'Association marocaine d’intelligence économique (AMIE Center) ;

–        Mmes et MM. les membres du conseil d’administration de l'Association marocaine d’intelligence économique (AMIE Center).

 

Guillaume Jobin

jobin_lyautey

Guillaume Jobin, diplômé d'HEC, est président de l'Ecole supérieure de journalisme de Paris, dont il a fondé les établissements de Casablanca/Rabat (ILCS-ESJ-Rabat), Alger (IFIRST-ESJ-Alger), Tunis (UIT-ESJ Tunis).

Administrateur de sociétés et d'associations, il est spécialisé dans l'histoire contemporaine de la Russie et du Maroc, Lyautey est son 3e ouvrage. Marié à la créatrice de mode, Fadila El Gadi, Ils résident entre Paris et Rabat.

Abdeljouad Jorio

jorio_abdeljouad

Abdeljouad Jorio, ancien professeur d’économie à l’école Nationale d’Administration de Rabat, il est consultant auprès d’organisations nationales et internationales.

Son travail, par passion, est le fruit de recherches portées par l’intérêt de l’auteur pour l’Histoire du Maroc, de sa propre ville, Rabat, et enfin de sa propre famille, qui se partage entre l'Espagne et le Maroc, mais cette fois au 21e siècle, sans contraintes !

Biographies des auteurs de "Nouvelles du Maroc 2013"

Mohamed Abouelquassim : diplômé d'une licence et d’un DEA en études et langue françaises, actuellement en master professionnel d’enseignement du français qu’il enseigne à Marrakech. Né à Safi en 1991.

Safaâ Allam : Née à Casablanca en 1984, diplômée de l’ENCG de Tanger et d’un DESS en Management à Rabat, elle travaille à l’OCP à Khouribga et est blogueuse. 

Habib El Amrani : Né en 1944, à Fès, DEUG de français, Université de Växjö, Suède, en 1968, réside à Casablanca, concepteur rédacteur, correcteur de presse, nègre, auteur de nouvelles et de recueils de rimes, traducteur (français, anglais, suédois).

Benoît Artige : né en 1983, à vécu à Marrakech et Rabat, travaillant notamment pour les centres culturels français et le service culturel de l'Ambassade de France. Se définit comme « écrivain en chantier ». 

Leila Bahsain-Monnier : Née en 1981 à Salé, étudie à Marrakech, diplômée de l’ISCAE et d’un master 2 en management à Besançon où elle vit et est consultante en ressources humaines. Lauréate du concours de la nouvelle de Tanger (2011) et fondatrice de l’association Zitoun dans la région de Marrakech.

Bouchra Belhaj Bourara : Née à Rabat en 1969, diplômée en journalisme et DEA de géopolitique, elle est directrice-adjointe aux études et développement dans le domaine de la régulation audiovisuelle au Maroc.

Meriame Essadak : née à Fès en 1983, a étudié à Fès à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Dhar El Mahraz. Après un court séjour à Paris, elle vit à Casablanca.

Yassine Guedira : Né à Rabat en 1974, vit en Belgique où il a étudié. Traducteur et professeur de langues indépendant (espagnol, italien, français), romancier, poète et artiste peintre. Prix du meilleur poète marocain en 2011 (2M TV).

M’barek Housni : vit à Casablanca. Ecrivain, chroniqueur et critique de cinéma, il a publié trois recueils de nouvelles en arabe et un en français et a écrit plus de quatre cents articles dans la presse. Membre de l’union des écrivains du Maroc et de l’association marocaine des critiques de cinéma.

Fatiha Kabel : Jeune chroniqueuse et journaliste, d'origine marocaine, née en 1990, elle vit à Strasbourg. Ecrire est un hommage à ses parents qui la soutiennent depuis son petit âge. 

Abderrahmane Laghzali : né à Ouezzane en 1955, professeur de français à Mohammedia, a publié un recueil de nouvelles « Au cœur de la nuit », dans « Côté Maroc », dans Tel Quel, Agora, Al Bayane et Libération. Il est traducteur d’auteurs palestiniens (Mahmoud Shukair, Gassane Kanafani), du Syrien Zakari Tamer et lauréat du prix de la nouvelle « Auteur Inaperçu du Maghreb ».

Mounir Mosaddak : né et vit à Fès en 1971. Professeur de français à Sefrou. Ecrivain et poète. Lauréat en 2005 du Grand Prix de la Nouvelle de Tel Quel. Finaliste en 2012 du « Prix 2M pour la création littéraire  

Badreddine Soufi : né à Casablanca en 1998 où il est lycéen dans le public en filière économique.

Ghizlane T… : née en 1983 à Casablanca où elle vit, diplômée en arts au Québec, cadre dans la publicité.

Issam Etddine Tbeur : Né en 1972 à Casablanca, il est professeur agrégé de français, à l'Ecole Normale Supérieure de Rabat. Plusieurs fois lauréat du prix de la nouvelle (Tel Quel, Institut français, AMEF), il a publié Une ville, une œuvre, anthologie de nouvelles sur les villes du Maroc, Casablanca Œuvre ouverte, Volume II Poésie Urbaine. 

Reda Zaireg : né en 1993, vit & travaille à Marrakech. Meuble son temps libre de jazz & de lecture. Carré blanc sur fond de fumée de Gitanes.

Soufiane Chakkouche

Soufiane Chakkouche : biographie

A l’instar de son style d’écriture, le parcours de Soufiane Chakkouche est atypique. Après un baccalauréat scientifique au lycée Victor Hugo de Marrakech, il part en France pour poursuivre ses études. Il décroche un Master 2 en ingénierie de la statistique décisionnelle et un DEST en Génie Civil. De retour au Maroc, il ouvre et gère un bureau d’étude en calcul de structures. Il a vite compris vite que ce travail n’était pas fait pour lui, il comprend vite également que tout autre travail en dehors de l’écriture n’est pas fait pour lui, lui qui dit souvent « qu’un bon scientifique peut être un bon littéraire mais un bon littéraire ne pourra jamais être un bon scientifique, à moins de parfaire ses études ». Alors comment faire pour que le rêve soit écrit ? La première voie est le fruit du hasard, en passant un jour devant le Centre culturel français de Marrakech, il trouve un avis de candidature pour le concours national de la "nouvelle noire". Il y participe avec une nouvelle intitulée « Le troisième œil » et sera choisi parmi les onze lauréats publiés. Ainsi le personnage de l’inspecteur Dalil était né et le parcours de son auteur était enfin tracé. La deuxième voie est le fruit d’un raisonnement logique. Il ferme son bureau et commence par intégrer le monde du journalisme. Il travaille dans plusieurs grands supports de presse écrite du pays et se spécialise dans l’analyse économique avec une plume propre à lui, après quoi il passe avec succès son Master 2 en journalisme à l’ESJ Paris. Quelques bons articles plus tard, l’auteur quitte le salariat et se met à son compte. Il écrit actuellement pour plusieurs journaux et magazines et enseigne la presse écrite à l’ILCS/ESJ de Rabat et à l’ESJ Paris. Avec ce premier roman, l’auteur entame une carrière de romancier et ne compte plus se détourner de cette voie.  

BIGtheme.net Joomla 3.3 Templates